Dans le mur et en chantant

18.06.12

Sans issue Il y a urgence. Avec un ratio d’actifs cotisants / retraités simplement stabilisé et une croissance réelle de 1%, le taux de remplacement (pourcentage du dernier salaire perçu au moment de la retraite) chutera inexorablement de près de 20% ! Et pourtant ces hypothèses sont à classer parmi les plus optimistes. Démonstration.

Quels que soient les choix sociétaux que l’on fait, une simple équation montre que l’augmentation des cotisations et la baisse des prestations sont inexorables dans des proportions très éloignées des discours de nos politiques de tous bords.

Les facteurs déterminant l’équilibre d’un système de retraite par répartition sont en nombre limité. À tout instant, la masse des pensions versées doit équilibrer celle des cotisations reçues, ce qui peut s’écrire avec l’égalité suivante  (hors coûts de gestion du régime) :

Cotisations = Prestations

Avec

Cotisations = Taux de cotisation x Salaire moyen x Nombre de cotisants
Prestations = Pension moyenne x Nombre de retraités

On en déduit donc que

(Pension moyenne / Salaire moyen) =  Taux de cotisation x  (Nombre de cotisants / Nombre de retraités)

Si l’on considère que le salaire moyen d’aujourd’hui correspond au salaire moyen de liquidation des retraités augmenté d’un taux de croissance réelle (net d’inflation) sur une période moyenne de 30 ans environ la précédant (moyenne d’une vie active de 40 ans et d’une retraite de 20 ans), on peut approcher la relation entre le taux de remplacement (taux de couverture du dernier salaire par le montant de la retraite à sa liquidation) et les principales variables l’affectant. (NB: cette hypothèse forte signifie que sur la durée les salariés bénéficient globalement de la croissance réelle générée, indépendamment d’écarts conjoncturels et y compris via le réinvestissement).

(Pension moyenne  / salaire moyen de liquidation x ( 1 + Taux de croissance réelle)) =  Taux de cotisation x  (Nombre de cotisants / Nombre de retraités)

Et

Taux de remplacement = Taux de cotisation x  (Nombre de cotisants / Nombre de retraités) x ( 1 + Taux de croissance réelle)

En décryptant les nombreuses lignes d’une feuille de paye d’un non-cadre payé 1 800€ et d’un cadre payé 4 000€ on en déduit que le taux de cotisation retraite (parts patronale et salariale confondues) est d’environ 25% du salaire brut (cf. détail ci-après).

Le ratio (Nombre de cotisants / Nombre de retraités) est tombé aujourd’hui à 1,42 pour le régime général selon les derniers chiffres publiés par l’INSEE.

Avec 70% de croissance réelle sur les 30 dernières années (soit 1.8% en réel par an), cette équation simplifiée permet de trouver le taux de remplacement moyen possible aujourd’hui.

Taux de remplacement = 25% x 1.42 x (1+70%) = 60%, une approximation certes, mais un chiffre pas très éloigné de la réalité et qui se situe entre les taux de remplacement affichés des non-cadres et des cadres par le Conseil d’Orientation des Retraites.

Plus intéressant, cette équation simplifiée permet de tester les leviers réels et supposés que l’on a pour le futur.

Ainsi avec un ratio d’actifs cotisants / retraités simplement stabilisé (par exemple en augmentant la durée de cotisation pour compenser la poussée démographique) et une croissance annuelle réelle de 1% (hypothèses volontaristes), le taux de remplacement chutera inexorable à terme de 12 points (de 60% à 48% du dernier salaire) soit une baisse relative de revenu de près de 20% par rapport à ce qui est proposé à nos seniors d’aujourd’hui.

Avec un taux de croissance réelle nul et une chute du ratio Actifs cotisants / Retraités à 1,2 plus conforme à la tendance (cf. graphe), il faudrait doubler le taux de cotisation pour permettre de maintenir le taux de remplacement à trente ans.

Dans un prochain post, nous essayerons de voir comment d’autres leviers peuvent être actionnés et l’impact que cela peut avoir sur notre simulation (lire la suite : le levier de l’âge de la retraite).

Annexe : détail des taux de cotisations

 


Par 
Expert en Retraite
En relation avec cet article :
, , , , , , ,



Laisser un commentaire

  2 J'ai trouvé ce sujet très intéressant

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Merci de corriger les champs incomplets