Comment qualifier le risque pour un OPCVM d’épargne salariale ou de retraite ?

06.06.12

risque On parle souvent de la performance des OPCVM mais pas assez de leur niveau de risque. Nous avons vu dans le post d'hier qu'on pouvait mesurer la fiabilité d'un fonds, en appréciant sa capacité à préserver le capital sur l'horizon de placement conseillé, mais quels sont les autres instruments de mesure ?

L’indicateur de mesure du risque le plus souvent utilisé est la volatilité. La volatilité mesure les écarts par rapport à la performance moyenne (cf graphe ci-dessous). Plus la volatilité est élevée, plus on a de risque que le fonds s’éloigne de la performance moyenne. Ces variations présentent un risque pour l’investisseur qui entre et sort à des moments donnés et ne bénéficie donc pas de la performance moyenne.

En épargne salariale et en épargne retraite, la volatilité est particulièrement importante car souvent les salariés ne choisissent ni le moment où ils versent (la date de la cotisation, de versement de la participation et de l’intéressement sont choisies par l’entreprise) ni le moment où ils rachètent (l’épargnant doit dans la plupart des cas de déblocage anticipé, retirer les sommes dans les 6 mois qui suivent l’événement déclencheur). Plus le fonds est volatil, plus le salarié risque de rentrer et/ou sortir au mauvais moment.

Sans ignorer la performance, on peut analyser le couple risque/performance, c’est-à-dire l’appréciation de la capacité du gérant à maximiser la performance en réduisant le risque. Pour plus de simplicité, on présentera les résultats sous forme de graphe avec en abscisse le risque et la performance en ordonnée, chaque point représentant un FCPE. Plus le point est en haut, plus il est performant, plus il est à gauche, moins il est risqué.

En plaçant tous les fonds ensemble, on mesure mieux les écarts de risque/performance entre les fonds, et les écarts sont importants !

Ne reste plus qu’à trouver les bons fonds …

Plus facile à dire qu’à faire, car ces analyses nécessitent de recueillir et calculer les indicateurs de performance et de volatilité sur des bases comparables. Elles prennent du temps et doivent être faites sur de nombreuses périodes et pas uniquement à la dernière date. Il est donc préférable de s’entourer de professionnels pour le faire.

Lire aussi:

Argus des FCPE: les fonds sont-ils performants sur leur horizon de placement?

 


Par 
Expert en Rémunération
En relation avec cet article :
, , , , , , , , , ,



Laisser un commentaire

  0 J'ai trouvé ce sujet très intéressant

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Merci de corriger les champs incomplets