Argus des FCPE : les fonds sont-ils performants sur leur horizon de placement ?

05.06.12

fiabilité L'horizon de placement est une des données clés qui permet au salarié épargnant de choisir le ou les fonds qui correspondent à son objectif, mais comment est-il choisi et à quoi correspond-il ?

Bizarrement, l’horizon de placement est choisi librement par la société de gestion, sans règles et sans préconisation. Il est plutôt choisi en fonction d’un usage de la profession. Nous avons donc analysé dans le cadre de l’Argus des FCPE la fiabilité de cet horizon de placement.

L’Argus des FCPE est une base de données, exclusive, créée par DEBORY en 2006, qui compile des données sur la performance (fournies par EuroPerformance) et des données sur les caractéristiques des fonds d’épargne salariale (horizon de placement, frais, indicateurs de référence, …) issues des travaux de recherche de DEBORY ERES. Le croisement de ces données permet de mesurer combien de fois un fonds préserve le capital sur son horizon de placement. Pour cela on analyse la performance de toutes les périodes de 3 ans, 5 ans (ou autre) correspondant à l’horizon de placement. On mesure le pourcentage de périodes avec une performance positive ou négative. Ce pourcentage donne une idée de la fiabilité ou non des fonds.

Comme le montre le tableau ci-dessus, le niveau de fiabilité n’est pas le même selon l’horizon de placement et la classification.

  • Les fonds monétaires dont l’horizon de placement est de 1 an sont fiables puisque dans 100% des cas, le capital est préservé
  • pour les fonds obligataires, c’est plus mitigé : 55% des fonds ont toujours eu une performance positive sur 3 ans, et 93% des fonds ont préservé le capital dans 90% des cas
  • seuls 15% des fonds diversifiés, que leur horizon de placement soit 3 ou 5 ans, ont préservé le capital dans 100% des cas.
  • plus inquiétant 0% des fonds actions ont réussi à obtenir une performance positive dans 100% des cas et 6% seulement ont préservé le capital dans 90% des cas

Premier enseignement : l’horizon de placement est une donnée essentielle pour les salariés épargnants et il nous semble que la société de gestion devrait, avant de publier un horizon de placement, notamment sur les fonds actions et diversifiés, s’assurer que celui-ci offre une certaine fiabilité historique. Pour celà il faut que le fonds ait un historique suffisamment long or certaines sociétés de gestion d’épargne salariale ont tendance à lancer des nouveaux fonds très régulièrement et à retire les anciens de leur gamme commercialisée …

Deuxième enseignement : cette fiabilité devrait être un élément de sélection pour les entreprises qui référencent des fonds dans leur PEE ou leur PERCO.

Troisième enseignement : si la société de gestion ne fait pas le travail d’afficher un horizon de placement cohérent, c’est sans doute à l’employeur de le faire dans la mesure où il peut être tenu responsable de la mauvaise information des salariés sur les choix de placement.

Quatrième enseignement : il existe des fonds diversifiés ou actions qui parviennent à préserver le capital des épargnants dans 90% des cas ce qui présente déjà une très bonne fiabilité.

L’AMF a récemment fait un pas important dans la nouvelle documentation (DICI: document d’information clé pour l’investisseur) en demandant à toutes les sociétés de gestion de publier un indicateur de risque basé sur la même échelle, espérons qu’elle aidera aussi les professionnels à améliorer la présentation de l’horizon de placement.


Par 
Expert en Rémunération
En relation avec cet article :
, , , , , , , , ,



Laisser un commentaire

  1 J'ai trouvé ce sujet très intéressant

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Merci de corriger les champs incomplets